Nous n’avons pas assez de mots pour reconnaître et remercier profondément l’engagement de toutes et tous avec notre cœur

Chers Camarades,

Depuis le 11 novembre 2019, au lendemain du coup d’État en Bolivie, un groupe d’organisations, ainsi que des camarades argentins, ont lancé la création d’un comité de solidarité avec le peuple bolivien.

Pendant tous ces mois, nous avons trouvé l’une des plus hautes expressions de solidarité et d’internationalisme avec l’organisation d’une campagne pour la liberté et des sauf-conduits pour les sept anciens dirigeants du gouvernement du président Evo Morales (une femme et six hommes), demandeurs d’asile depuis le 10 novembre 2019 à l’ambassade du Mexique.  Les diplomates et fonctionnaires mexicains en Bolivie nous ont fait ressentir la chaleur d’un pays extraordinaire gouverné par le président Andrés Manuel López Obrado.

Cette campagne pour les prisonniers politiques et les demandeurs d’asile en Bolivie n’aurait pas été possible sans l’aide des femmes et des hommes de différentes organisations de défense des droits de l’homme en Argentine. Ceux-ci ont déployé des efforts véritablement épiques dans des conditions politiquement défavorables, aggravées par la présence d’une pandémie qui nous a conduit à changer rapidement la façon dont nous accomplissons nos tâches et nos engagements dans tous les domaines de la vie sociale. Bien sûr nous saluons l’engagement et le soutien exemplaire des boliviens dans divers pays d’Amérique latine et d’Europe pour mener à bien cette mission.

Cette association numérique nous a permis d’être en contact régulier au moins une fois par semaine et de réaliser des tâches qui paraissaient impossibles : le lancement de la campagne pour la liberté des sept à travers une conférence de presse (le 14 juin), des discussions sur le thème des droits de l’homme avec la participation d’experts en la matière et la réalisation d’un festival artistique à trois dates différentes (le 9 août, le 20 septembre et le 18 octobre) composé de nombreux artistes du monde entier qui ont envoyé leur engagement à travers le chant, la poésie, le théâtre et la sculpture.

Nous sommes profondément émus que vous vous soyez unis à la cause des 7 et nous n’avons pas assez de mots pour reconnaître et remercier profondément l’engagement de toutes et tous avec notre cœur. Cette lutte pour la justice a permis de nous rassembler et d’unir des forces insoupçonnées, d’aviver la créativité et l’élan humaniste que nous portons en nous, nous ne l’oublierons jamais.

 

La Paz, le 4 novembre 2020

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *